Histoire de l’abbaye

Histoire de l’abbaye

L’ancien « Monasterii Villare », qui a donné son nom à la ville est fondé en 684 par Saint Philibert, abbé de Jumièges.

Il choisit un site dans la vallée de la Lézarde pour y bâtir un monastère de femmes selon la règle bénédictine.

L’abbaye jouit d’un privilège extraordinaire conféré par la charte d’exemption de 1035. Ce document donne toute autorité à l’Abbesse sur 16 paroisses et 15 chapelles soit plusieurs villages, des terres, des moulins mais également le port d’Harfleur.

Les revenus ainsi octroyés permettent à l’abbaye de prospérer au fil des siècles.

La Révolution met un terme à la vie monastique.
Les moniales quittent le monastère et les bâtiments sont dévolus à d’autres activités avant d’être divisés.

L’abbaye se fond alors dans la ville.

Le classement de l’ensemble monastique au titre des monuments historiques intervient en 1992 alors que le logis de l’abbesse du XVIIIe siècle est en cours de restauration.

Il accueille dès 1994 la Bibliothèque Municipale Condorcet.

Le reste des bâtiments, cloître, salle capitulaire du XIe siècle et les dortoirs et réfectoires des XIIIe et du XVIe siècles sont restaurés entre 1997 et 2000 et aménagés pour devenir le centre de l’activité culturelle et touristique de la ville.

La salle d’expositions temporaires et un programme de visites guidées et d’animations permettent aux visiteurs de découvrir les lieux tout au long de l’année.

Galerie